« Sois Saint…pas parfait »

Conférence de carême

Nous mettre sur les pas de Saint François

Ce dimanche nous étions une bonne trentaine de personnes pour accueillir le chanoine Luc Terlinden qui est venu nous parler de la sainteté. 

Pour nous introduire dans cette méditation, Luc Terlinden avait choisi de nous mettre sur les pas de Saint François d’Assise en s’attardant plus précisément sur sa conversion. 

Saint François avait une aversion vis-à-vis des lépreux et il avait des rêves de gloire.  Cependant, le Seigneur eu pitié de lui et le conduisit vers les lépreux  pour qu’il leur fasse miséricorde.  Quand il revient de parmi eux « ce qui lui avait semblé si amer était devenu douceur pour l’âme et le corps ».  La grâce du Seigneur avait agi et conduit François à abandonner ses rêves de gloire pour aller vers les plus pauvres, les plus fragiles.  Là fut le moment décisif de sa conversion.  Conduit par le Seigneur vers les plus petits, François sera en quelque sorte évangélisé par ceux-ci et servira les plus démunis par amour pour le Christ. 


conversion pour aujourd’hui

Nous pouvons nous aussi entendre cet appel pour aujourd’hui : servir les plus pauvres non pas par « idéologie » mais pour le Christ. 
La conversion c’est changer de vie, changer de manière de vivre non pas pour soi-même mais dans un acte de confiance dans l’amour de Dieu en Jésus. 
La conversion pour aujourd’hui c’est mourir à soi-même, à son ego,  pour trouver la Vie en Christ. 


« un appel à la sainteté dans le monde actuel »

Le pape François, dans son exhortation Gaudete et Exsultate nous a lancé « un appel à la sainteté dans le monde actuel ».  Nous sommes tous appelés à la sainteté. Ceci passe par une conversion du coeur et du regard sur le monde.  Pour cela, nous sommes invités à nous tourner vers le Christ, à faire l’expérience joyeuse de la Croix et à mourir à notre égo. 
Luc Terlinden nous a donné quelques exemples de petites morts à « soi-même »  que nous pouvons réaliser dans notre vie quotidienne : éviter de se justifier face à une injustice ou aux reproches à notre égard,  refuser de riposter, ne pas se laisser envahir par des réactions affectives trop virulentes; éviter de se laisser toucher par l’envie ou la jalousie et plutôt apprendre à se réjouir pour les réalisations et les bienfaits d’autrui, se réjouir pour l’autre, etc.  Pratiquer régulièrement la prière et le discernement vis-à-vis de nos comportements va nous aider sur ce chemin de conversion et nous permettre progressivement de laisser travailler la grâce qui nous est offerte et qui ne demande qu’à se manifester. 
Ce temps de carême est un temps idéal pour nous mettre …en route sur ce chemin. 

Jean

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.