On ne court plus. On vit le moment présent.



Maman de 3 enfants (6,10,13 ans), nous avons entamé avec mon mari, le confinement en mettant en place
des règles,
des horaires
et une répartition des tâches entre tous les membres de la famille.


Bien vite, l’organisation à laissé place à un joyeux bazard.
Les enfants ont inventé mille jeux et apprécié les horaires décalés (levé 10h30 – couché 22h30) et cette liberté retrouvée.

En fin de compte, depuis le 16 mars, on ne court plus.
On vit le moment présent.

On profite du beau temps pour se balader en famille.
On a le temps de discuter voir de rencontrer nos voisins.
On a le temps de prendre des nouvelles de notre famille au sens large.

Nous vivons ce confinement comme un temps de retraite en famille loin de l’agitation engendrée par les programmes de Ministres de chacun d’entre nous.
Comme un cadeau, une parenthèse qui nous permet de nous arrêter,
pour voir nos enfants grandir,
pour prendre du temps pour nous,
pour juste écouter dans le silence la voix de notre cœur,
pour entendre la vibration de notre joie intérieure,
pour sentir la chaleur de cette Amour inconditionnel qui nous habite. 

Et, tous les soirs nous applaudissons chaleureusement tous ceux qui se battent pour nous. 

Bonne soirée,

Laetitia et Dimitri

Print Friendly, PDF & Email

Un(e) Paroissien(ne)

A utiliser pour les articles confié par des paroissiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.