Aider nos églises qui peinent

Depuis plus de 8 semaines nos églises n’accueillent plus nos rassemblements et cette situation n’est pas prête de changer. Au mieux pouvons-nous attendre à des aménagements très progressifs dans les mois à venir. Cette absence d’assemblées a des répercussions immédiates sur les finances des Fabriques d’église qui sont chargées de leur gestion et de leur entretien.

Pour mieux comprendre : un peu d’histoire

Nos églises sont gérées et financées par des institutions publiques composées de pratiquants bénévoles, du curé et du pouvoir communal, les Fabriques d’église.

Chaque église a sa Fabrique. La loi lui impose d’être autonome et non solidaire des autres Fabriques. Elle doit viser l’équilibre financier et peut être exceptionnellement refinancée par le pouvoir communal lorsque cet équilibre est menacé.

Ses revenus sont issus des collectes, des dons et de certains revenus parallèles. Avec le temps beaucoup de Fabriques ont reçu des dons importants et des legs avec lesquels elles ont pu assurer la pérennité de leur église et même constituer un capital pour les mauvais jours.

Cependant les Fabriques des églises les plus récentes se sont mises en place avec une vision différente et plus dynamique de leur financement. Celui s’effectue grâce principalement à des revenus provenant d’activité parallèles comme la location de salles et non plus par la constitution d’un capital de dons et de legs.

Dans notre communauté notre église Saint-Marc est typiquement dans ce cas de figure.

Conséquences du confinement

Le confinement à comme conséquence évidente, non seulement l’arrêt des collectes, mais aussi le tarissement des revenus en provenance de la location des salles.

Après deux mois de régime sec notre église Saint-Marc, qui vit avant tout de la location de salles, a vu ses réserves se réduire comme peau de chagrin. Cette situation va inévitablement entraîner un déséquilibre financier qui sera d’autant plus grave que cette situation va durer.

Il n’est pas impossible que des subsides communaux viennent un jour combler une partie de ce déséquilibre mais ce sera au minimum dans 18 mois. Par ailleurs et c’est bien normal, notre commune à d’autres priorités sociales et économiques issues de la crise sanitaire à rencontrer avant de penser consacrer des moyens au refinancement des lieux de culte.

La Fabrique de Saint-Marc nous appelle donc à l’aider à maintenir à flot la trésorerie de cette église qui accueille tant de nos célébrations en Unité.

Le moindre don est bienvenu. Si vous fréquentez souvent cette église, pourquoi pas le montant des collectes que nous avons épargné au cours de ces deux derniers mois ? Vous trouverez ci-dessous le numéro de compte auquel nos dons sont attendus. 

Fabrique d’Église Saint-Marc
Avenue De Fré, 74-76
1180 Uccle
Compte N° : BE28 0000 9733 1820

Print Friendly, PDF & Email

Une pensée sur “Aider nos églises qui peinent

  • 28 mai 2020 à 13:38
    Permalink

    « La Fabrique d’église »… j’en connais les arcanes… Pourtant, elle est vitale.
    Tout est en route pour un recadrement indispensable…Enfin ! Ce projet est sur la table « institutionnelle et politique » depuis 20 ans… J’en sais quelque chose…
    Quelle que soit l’issue… je vous invite à répondre favorablement à cet appel !
    Jean

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.