Quid Crianças do Mundo ?

Plusieurs paroissiens se sont fort inquiétés en découvrant, sur le site internet de Crianças (www.criancasdomundo.org), un message très alarmant publié par Michel van der Meersch, le fondateur de cette œuvre merveilleuse. En effet, dans cet article, Michel annonce, sans autre précision, qu’il va bientôt mourir et laisse planer des doutes quant à l’avenir même de Crianças do Mundo.

Pour ceux d’entre vous qui auraient rejoint récemment notre Unité Pastorale, il faut sans doute rappeler que Michel et Evelyne van der Meersch, anciens paroissiens de Saint-Marc, sont partis au Brésil, dans la ville de Coronel Fabriciano, il y a plus de 33 ans, pour y fonder une œuvre, qui a pour objectif l’accueil et l’éducation d’enfants pauvres, qui, sans cela, seraient totalement livrer à la rue, avec tout ce que cela comporte comme risque (délinquance, trafic de drogues, violence, prostitution, etc…). Chaque jour, 150 à 200 enfants sont ainsi aimés, encadrés, éduqués, formés à divers métiers, et retrouvent ainsi l’espoir d’une vie meilleure.

En contactant ce week-end la famille Paul Wilkin, qui assure le relai de l’œuvre en Belgique, nous avons pu obtenir une confirmation de ce que nous redoutions, ainsi que des précisions sur la situation locale. Voici ce que nous pouvons vous en dire.

Michel, qui est âgé de 77 ans, se bat depuis quatre ou cinq ans déjà contre le cancer. La maladie, après des hauts et des bas successifs, semble à présent prendre totalement le dessus et les médecins ne lui proposent plus aucun traitement. Michel est chez lui, il est tout à fait conscient de ce qui lui arrive et l’accepte avec beaucoup de courage. Son épouse, Evelyne, est à ses côtés et le soutient dans cette lourde épreuve.

Pendant ce temps, là aussi le Corona s’est cruellement manifesté. Le site de Crianças a été obligé de fermer, pour respecter les mesures sanitaires locales. Les enseignants sont toujours rémunérés par l’œuvre et s’efforcent d’apporter à domicile le maximum de soutien aux enfants qui en ont le plus besoin.

L’avenir de l’œuvre risque en outre de pâtir du fait que la Communauté Saint-François, avec laquelle, vu l’âge et la santé de Michel, un rapprochement était prévu depuis quelques années, a été littéralement décapitée par l’épidémie de Covid 19, qui a tué plusieurs de ses dirigeants. Crianças risque donc bien de devoir se débrouiller seule dans les prochaines années. Heureusement, Evelyne est entourée d’une équipe solide de professeurs et d’éducateurs qui sont bien décidés à continuer à la soutenir, le jour où Michel ne sera plus là.

Pour nous tous, ici à Uccle, il est donc plus que jamais indispensable de maintenir notre soutien !

Si vous le désirez, vous pouvez effectuer un transfert :

  • Compte : Children of the World International
  • IBAN : BE06 0882 1090 0122
  • BICC : GKCCBEBB
  • Toutes conditions légales remplies, vous recevrez une attestation pour déduction fiscale

Merci pour votre générosité !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.