» Un temps pour se réjouir »

« Jubilé pour la Terre » étape 5

Depuis le 1er septembre 2020 nous vivons la 6e Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création. Cette « journée », qui réunit toute la famille chrétienne, court du 1er septembre au 4 octobre, fête de saint François d’Assise. Cette année le thème choisi par la famille œcuménique est :

« Jubilé pour la Terre »

« Vous ferez de la cinquantième année une année sainte, et vous proclamerez la libération pour tous les habitants du pays. Ce sera pour vous le jubilé » (Lv 25, 10)

Le pape François nous exhorte à participer pleinement à cette initiative en se basant sur le message de son encyclique : « Laudato si ». Au cours des quatre semaines de ce cette « Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création » nous publions pas à pas le message que nous adresse le pape François.

Chers frères et sœurs,

Chaque année, surtout depuis la publication de la Lettre encyclique Laudato si’(1), le premier jour du mois de septembre est, pour la famille chrétienne, une Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la Création, avec laquelle commence le Temps de la Création, qui se conclut le 4 octobre dans le souvenir de saint François d’Assise. Durant cette période, les chrétiens, dans le monde entier, renouvellent la foi en Dieu créateur et s’unissent de façon spéciale dans la prière et dans l’action pour la sauvegarde de la maison commune. Je suis heureux que le thème choisi par la famille œcuménique pour la célébration du Temps de la Création 2020 soit « Jubilé pour la Terre », justement en cette année marquant le cinquantième anniversaire du Jour de la Terre.

Dans les Saintes Écritures, le Jubilé est un temps sacré pour

se souvenir,
revenir,
se reposer,
réparer
et se réjouir.

1. Un temps pour se souvenir
2. Un temps pour revenir
3. Un temps pour se reposer
4. Un temps pour réparer

Les paragraphes ci-dessus ont été publiés les semaines précédentes.
Cliquer sur un titre de paragraphe pour le relire.

5. Un temps pour se réjouir

Dans la tradition biblique, le Jubilé est un événement joyeux, inauguré par un son de trompette qui résonne sur toute la terre. Nous savons que le cri de la Terre et des pauvres est devenu, ces dernières années, encore plus fort. En même temps, nous sommes témoins de la façon dont l’Esprit Saint inspire partout des individus et des communautés à s’unir pour reconstruire la maison commune et défendre les plus vulnérables. Nous assistons à l’émergence progressive d’une grande mobilisation de personnes, qui, à la base et dans les périphéries, travaillent généreusement pour la protection de la terre et des pauvres. Cela procure de la joie de voir tant de jeunes et de communautés, en particulier autochtones, en première ligne pour répondre à la crise écologique. Ils lancent un appel pour un Jubilé de la Terre et pour un nouveau départ, conscients que « les choses peuvent changer » .

On peut également se réjouir de voir comment l’Année spéciale de l’anniversaire de Laudato si’inspire de nombreuses initiatives au niveau local et mondial pour le soin de la maison commune et des pauvres. Cette année devrait conduire à des programmes opérationnels à long terme, pour arriver à pratiquer une écologie intégrale dans les familles, les paroisses, les diocèses, les ordres religieux, les écoles, les universités, l’assistance sanitaire, les entreprises, les exploitations agricoles et dans de nombreux autres domaines.

Nous nous réjouissons aussi que les communautés croyantes se rapprochent pour donner vie à un monde plus juste, plus pacifique et plus durable. C’est un motif de joie particulière que le Temps de la Création devienne une initiative vraiment œcuménique. Continuons à grandir dans la conscience que nous tous, nous avons une maison commune en tant que membres de la même famille !

Réjouissons-nous parce que, dans son amour, le Créateur soutient nos humbles efforts pour la Terre. Elle est aussi la maison de Dieu, où sa Parole « s’est faite chair, elle a habité parmi nous » (Jn 1, 14), le lieu constamment renouvelé par l’effusion de l’Esprit Saint. « Envoie ton Esprit, Seigneur, et renouvelle la face de la terre » (cf. Ps 104, 30).

Liens utiles pour en savoir plus et approfondir le
« Jubilé pour la Terre »

Pour lire l’intégralité du message du pape François en italien et en français

Pour lire ce que propose le site « CATHOBEL »

Une autre page du site « CATHOBEL »

Pour relire « LAUDATO SI »

Un petit tweet vaut parfois mieux qu’une longue homélie. Au cours de ce jubilé le pape François a tweeté presque quotidiennement. Voici une sélection de ses tweets :

2 septembre
Aujourd’hui, la voix alarmée de la création nous exhorte à retourner à une juste place dans l’ordre naturel, à nous rappeler que nous sommes une partie, et non pas les patrons, du réseau interconnecté de la vie.

4 septembre
Durant ce #TempsDeLaCréation, écoutons le battement de la création. Elle a été faite pour manifester et communiquer la gloire de Dieu, pour nous aider à trouver, dans sa beauté, le Seigneur de toutes choses et retourner à lui.

7 septembre
Le monde est plus qu’un problème à résoudre, il est un mystère joyeux que nous contemplons dans la joie et dans la louange.

11 septembre
Pour le croyant, le monde ne se contemple pas de l’extérieur mais de l’intérieur, en reconnaissant les liens par lesquels le Père nous a unis à tous les êtres.

16 septembre
(…) Comme l’ont enseigné de nombreux maîtres spirituels, le ciel, la terre et la mer, chaque créature possède une capacité iconique ou mystique de nous reconduire au Créateur et à la communion avec la création.
La contemplation, qui nous conduit à une attitude de soin, n’est pas le fait de regarder la nature de l’extérieur, comme si nous n’y étions pas plongés. Elle se fait plutôt à partir de l’intérieur, en nous reconnaissant comme une partie de la création.

17 septembre
Aujourd’hui, la nature qui nous entoure n’est plus admirée mais « dévorée ». Il faut recommencer à contempler. Pour ne pas nous distraire dans mille choses inutiles, il faut retrouver le silence. Pour que le cœur ne devienne pas malade, il faut s’arrêter. #TempsDeLaCréation

18 septembre
Chacun est important aux yeux de Dieu, chacun peut transformer un petit monde pollué par la voracité humaine en la bonne réalité voulue par le créateur.

19 septembre
Nous sommes appelés à être les instruments de Dieu le Père pour que notre planète soit ce qu’il a rêvé en la créant, et pour qu’elle réponde à son projet de paix, de beauté et de plénitude.

24 septembre
La destruction de l’environnement humain est très grave, parce que non seulement Dieu a confié le monde à l’être humain, mais encore la vie de celui-ci est un don qui doit être protégé de diverses formes de dégradation.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.