2021 – let’s dance in the rain !

Comme je voudrais, en cette période qui devrait être festive, vous rencontrer et célébrer, avec vous, cette Année Nouvelle, pleine de promesses. Mes pensées montent vers chacun(e) et forment des vœux pour vous et vos familles.

Le 1er janvier n’est-il pas aussi un jour de prière universelle pour la paix ? Oui, c’est la paix qu’ensemble nous avons essayé de vivre ; paix dans les cœurs, paix dans les rencontres et les initiatives…Voilà à peine deux mois que je suis arrivé dans l’Unité Pastorale, et je tiens à vous exprimer tous mes sentiments de reconnaissance pour le chemin parcouru, avec vous…et souhaiter à chacune et chacun une heureuse et féconde année.

Plusieurs d’entre vous m’ont demandé si je suis bien installé et si ça a été pour moi le déménagement en ce temps de la Covid-19.  Je dois constater que c’est loin d’être l’idéal. Oui, non seulement on change de lieu d’habitation, de lieu de travail, on se trouve aussi dans un autre environnement, entouré d’autres visages, mais hélas masqués, donc seulement des « demi-visages » …. La mission est fondamentalement la même mais la tâche est beaucoup plus délicate.

Dans notre monde aujourd’hui, en temps normal, il n’est déjà pas facile d’entrer en contact ou en relation personnelle avec les autres. Mais en ce temps de « demi-visages », ce n’est pas drôle du tout ! Pas de chance de voir même un petit sourire des interlocuteurs « étrangers » dont le visage est « caché » et la voix est « déformée » par le masque…

Pourtant les paroles de Vivian Greene ne cessent de resonner en moi : « Life is not about waiting for the storms to pass. But it’s about learning how to dance in the rain. » Oui, je me dis souvent, lorsque la situation est incontournable, il faut apprendre à vivre avec elle et chercher le moyen d’avancer.

Et je découvre doucement qu’il y a certains avantages en ce temps de « demi-visages », d’être masqué et voir un monde « semi-masqué ». Oui, j’apprends à m’avancer avec confiance, sans préjugés, vers les personnes, quel que soit leur âge ou leur apparence.D’ailleurs, ça me rappelle, en ce temps de Noël, l’arrivée de « Quelqu’un » qui fût « masqué », non par un masque sanitaire, mais par l’attitude et les manières de regarder du monde…Oui, cet « Enfant de Nazareth », venu au milieu de la nuit, ignoré du monde, me donne la confiance et le courage d’avancer, de continuer mon aventure dans ce monde…

Mes amis, le bonheur ou la joie que Jésus nous apporte, à Noël, ainsi que tous les jours de l’année, n’excluent pas nécessairement la souffrance et la privation ; mais ils peuvent nous toucher et nous fortifier dans la joie ainsi que dans la peine. Ce bonheur et cette joie ne se trouvent pas dans un état qui serait celui d’une vie parfaite ; mais une démarche permanente dans la foi et la confiance. C’est se lancer dans la vie, prendre le risque d’aller vers Dieu et vers la vie…

Bonne continuation et Bonne Année à vous tous !

P. Tam Nguyen, O.P.

Photos: Dancing in the rain – Medium.com; Dancing in the Rain – Zachary Bruno from his album « Before the Rain »

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.