Aussitôt ! … ???

Jésus vient d’être baptisé, les cieux se déchirent, Jésus seul voit l’Esprit descendre sur lui comme une colombe et s’entendre dire par une voix venant des cieux : « Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie ».

AUSSITÔT, l’Esprit pousse Jésus au désert où, pendant quarante jours, il est tenté par Satan, au milieu des bêtes sauvages, mais servi par les anges.

Jean est arrêté. Jésus part proclamer l’Evangile. Et il appelle les 4 premiers disciples qui AUSSITÔT, laissant outils de travail et famille, le suivent.

Dans le premier chapitre de l’évangile de Marc, on ne dénombre pas moins de onze fois le mot AUSSITÔT ! Oui, il y a urgence pour Jésus à « appeler à la conversion et à croire à l’Evangile ». Rien d’autre n’a plus d’importance pour lui que cela. Saint Paul dans la lecture de ce dimanche nous appelle à la même urgence : « Le temps est limité … ceux qui profitent de ce monde, comme s’ils n’en profitaient pas. Car il passe, ce monde tel que nous le voyons. »

Mais de quelle urgence vivons-nous, nous, en ces temps improbables ? Alors que nous sommes confinés, privés de contacts sociaux, familiaux, amicaux, professionnels, de célébrations communautaires dignes de ce nom, religieuses ou profanes, de culture, de voyages, …

Quel est notre manque le plus profond ? A quoi aspire-t-on ? Si on pouvait AUSSITÔT faire quelque chose, aller quelque part, rencontrer quelqu’un, … que ferions-nous ?

Je vous laisse ces questions à votre méditation.

Abbé Robert.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.