Laissez venir à Lui …


Engagée comme catéchiste dans l’équipe pastorale de l’Unité pastorale, je désire vous partager mon expérience en tant qu’enseignante en religion catholique dans plusieurs écoles communales d’Uccle. Cette expérience se fait écho avec un webinar que j’ai récemment suivi de Mme Agnès Charlemagne qui fut proposé par le vicariat de Bruxelles.

Ayant acquis une formation à Lumen Vitae, puis nommée à enseigner la religion dans plusieurs écoles communales (section primaire) à Uccle, je me suis retrouvée plongée dans un milieu multiculturel et pluriconfessionnel.

Par le contact journalier avec les enfants, j’ai pris conscience que « mes connaissances acquises » ne pouvaient être données aux enfants de façon ex-cathedra sans qu’il y ai une implication personnelle de moi-même. Chemin faisant, j’ai pris conscience de l’importance à être « avec eux » dans l’écoute de leurs émotions, de leurs joies, de leurs peines et dans leur besoin d’être reconnu et entendu dans leur différence.


Ce fut une expérience exigeante qui m’amena progressivement vers une conversion de mon regard envers eux, un ‘lâcher prise’ par rapport à mes acquis préalables, mes réponses pré-établies, bien organisées et qui pouvaient être incomplètes, parfois mêmes inadaptées. J’ai donc plutôt opté pour un dialogue bienveillant et ouvert à leurs questions posées.

Chercher en quelque sorte à les rejoindre là où ils sont.

L’écoute de leurs questions très pertinentes (certaines relèvent même de la théologie) m’ont conduite à ne pas vouloir donner une réponse immédiate. Il me semblait plus opportun de passer par une phase de reconnaissance de la pertinence de leur questionnement, et puis de rebondir avec eux par une autre question qui permettait de les éclairer et de les accompagner dans leur recherche spirituelle.

A l’écoute du témoignage d’ Agnès Charlemagne, j’ai eu la confirmation d’une intuition profonde, à savoir combien il est essentiel d’être à l’écoute des questions posées par les enfants.

Une écoute qui se veut bienveillante, et qui ne cherche pas à anticiper leurs paroles, en pensant que l’on sait déjà où l’on veut en venir; mais plutôt à donner de sa Présence.

L’écoute de l’Esprit dans le cœur « éveillé » de l’enfant a créé un espace de temps, et de parole. Chemin faisant, au fil des années, l’accompagnement s’est vécu avec eux de manière interactive et dynamique, où l’Esprit les met en mouvement et les libère progressivement de leurs nœuds intérieurs.

Marie-Noële

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.