Un petit moment de bonheur …

Rien n’avait filtré. Des petites messes limitées à quinze invités devaient se dérouler très simplement dans nos trois clochers en ce dimanche de la mi-carême, dit du Laetare. C’est un des deux seuls jours de l’année où la couleur liturgique est normalement rose, bien que cette tradition soit de plus en plus en plus escamotée… du rose ! Quelle idée ! L’autre dimanche « rose » ? Le dimanche du Gaudete à la mi-avent.

Mgr Kockerols et Walter

Reprenons. Dans la plus grande discrétion, un visiteur masqué s’est introduit ce dimanche pour présider les messes du jour à Saint-Pierre et Saint-Marc. Une fois le masque tombé, il apparait que ce visiteur n’est autre que notre ancien curé, notre évêque Jean. Ce jour-là, dix ans quasiment jour pour jour après son départ pour un « plus haut », il tient à célébrer au sein de notre communauté cette fête de la mi-carême, du Laetare, du «Réjouissez-vous ». Présence pastorale, affectueuse et symbolique.

Il est venu nous porter, avec sa fougue et son humour coutumiers, comme une annonce d’un printemps sanitaire, le message de l’espoir et de l’espérance. Quelle merveilleuse harmonie avec le serpent d’airain guérisseur annonçant la Christ crucifié sauveur.

Merci à notre évêque Jean pour ces instants de présence chaleureuse qui, en nous remémorant notre passé, nous redonnent espoir en des jours meilleurs dans une profonde espérance en notre Dieu de miséricorde.
Quelle heureuse préparation aux fêtes pascales !

Mgr Kockerols et le père Tam

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.