La Messe ?

Dans la messe nous découvrons la proximité de Jésus Christ présent dans le prêtre, dans l’assemblée, dans la lecture de la Parole de Dieu et sous les espèces du pain et du vin! Pour entrer dans ce mystère, il faut pouvoir répondre à une série de questions fondamentales:

Pourquoi la messe?
Que signifient les différents gestes et prières liturgiques?
Quelles sont les attitudes que nous devons adopter aux différents moments de la messe?

C’est pour essayer de répondre à ces questions “en live” que les enfants du caté ont pu assister ces samedi 20 et dimanche 21 mars à une messe commentée: chaque partie, chaque moment, chaque parole de la messe était introduite et expliquée par un parent catéchiste. En plus de l’explication des réalités visibles, les parents catéchistes ont aussi expliqué les réalités invisibles: lorsque les anges chantent avec l’assemblée, lorsque les offrandes sont portées par l’ange sur l’autel céleste de Dieu, …

La messe, ou l’Eucharistie, est “source et sommet de toute la vie chrétienne”. Le déroulement de la célébration n’a pratiquement pas changé depuis 2000 ans, comme l’atteste le témoignage de Saint Justin qu’il écrit vers 155 (lisez par vous même au numéro 1345 du Catéchisme de l’Église Catholique). Le père Tam (samedi) et l’abbé Alejandro (dimanche) ont donc célébré la messe (en bonne et due forme) devant les enfants et les jeunes qui se préparent à recevoir les sacrements. Les jeunes étaient présents aux rangs presque complets, ainsi que les catéchistes. Les catéchistes Pierre (samedi) et Giuliano (dimanche) ont introduit et commenté les différentes parties de la messe, en s’inspirant d’un déroulé préparé par Charlotte, une des catéchistes. Ils ont aussi utilisé la présentation excellente du déroulement de la messe disponible sur la toile scoute (https://www.latoilescoute.net/le-deroulement-de-la-messe).

En guise d’introduction du sens de la messe du dimanche Giuliano a rappelé que ‘dimanche’ est un mot d’origine latine qui signifie ‘jour du Seigneur’. C’est en ce premier jour de la semaine (qui se terminait le samedi) que Jésus est ressuscité après sa mort en croix et mise au tombeau le Vendredi Saint. Ce premier jour a depuis été appelé dimanche, de “dies domini” c’est-à-dire jour du Seigneur. Pierre a aussi fait le parallèle avec le nom du dimanche en néerlandais: jour du soleil (zondag). Car c’est bien en ces termes que le jour de la messe était expliqué aux païens il y a deux mille ans!


Lors de son dernier repas (à l’occasion de la Paque juive, donc avec du pain sans levain, du pain azyme, fait de farine et d’eau uniquement et appellé “matzot” en hébreu, et encore consommé de nos jours lors de la Paque juive) Jésus avait demandé aux disciples de le répéter en sa mémoire.  Depuis près de deux mille ans Jésus invite en ce jour ses fidèles à se réunir pour former son Corps, rendre grâce au Père et se ressourcer avec son Corps.


L’accueil, le Kyrie, la prière d’ouverture ont été précédés par une explication, ainsi que la Liturgie de la Parole et la Liturgie Eucharistique. Pierre a notamment rappelé le Grand Miracle auquel on assiste lors de la consécration du pain et du vin, ainsi que l’importance vitale de la communion pour les catholiques: “si vous ne mangez la Chair du Fils de l’homme et ne buvez son Sang, vous n’aurez pas la vie en vous” (Jean 6, 53).

Participer à la messe, et communier relève donc de la nécessité vitale, et explique pourquoi la messe est la source de toute la vie chrétienne. Coupez la source et le pays verdoyant se transforme en désert mort. La communion permet aussi d’accroitre notre union au Christ et de pouvoir communier à sa vie éternelle dès ici-bas. Ce qui explique pourquoi la messe est aussi le sommet de toute la vie chrétienne.

Vivement dimanche prochain!

Giuliano et Pierre

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.