Faire … avec calme

>

Si la vidéo n’est pas visible pour vous ci-dessus, cliquez ici


Jean, notre responsable d’Unité, nous propose cette semaine de retrouver notre calme et notre sérénité en Dieu comme l’avait déjà écrit Ignace de Loyola il y a 500 ans avec une pertinence qui n’a pas pris une ride.


Faire avec calme
ce qu’on peut .

Pour obtenir le texte de’Ignace de Loyola en PDF, cliquer ICI

Saint Ignace de Loyola

Il me semble que vous devriez vous résoudre à faire avec calme ce que vous pouvez. Ne soyez pas inquiets de tout, mais abandonnez à la divine Providence ce que vous ne pouvez accomplir par vous- même. Sont agréables à Dieu notre soin et notre sollicitude raisonnables pour mener à bien les affaires dont nous devons nous occuper par devoir. L’anxiété́ et l’inquiétude de l’esprit ne plaisent point à Dieu. Le Seigneur veut que nos limites et nos faiblesses prennent appui en sa force et en sa toute-puissance ; il veut nous voir croire que sa bonté́ peut suppléer à l’imperfection de nos moyens. Ceux qui se chargent d’affaires nombreuses, même avec une intention droite, doivent se résoudre à faire simplement ce qui est en leur pouvoir, sans s’affliger s’ils ne parviennent pas à tout réaliser comme ils le voudraient. A condition toutefois qu’ils aient accompli tout ce que la nature humaine peut et doit faire selon les indications de la conscience. Si on doit laisser de côté́ certaines choses, il faut s’armer de patience, et ne pas penser que Dieu attend de nous ce que nous ne pouvons pas faire : Il ne veut pas davantage que l’homme s’afflige de ses limites. Pourvu que l’on donne satisfaction à Dieu,- ce qui est plus important que de donner satisfaction aux hommes – il n’est pas nécessaire de se fatiguer outre mesure. Bien plus, lorsqu’on s’est efforcé d’agir de son mieux, on peut abandonner tout le reste à celui qui a le pouvoir d’accomplir tout ce qu’il veut.

Plaise à la divine Bonté́ de nous communiquer toujours la lumière de la Sagesse, pour que nous puissions voir clairement et accomplir fermement son bon plaisir, en nous et dans les autres… pour que nous acceptions de sa main ce qu’il nous envoie, en faisant cas de ce qui a le plus d’importance : la patience, l’humilité́, l’obéissance et la charité́… Que Jésus Christ soit seulement en nos âmes avec ses dons spirituels ! Amen.

Saint Ignace de Loyola (1491-1556) – Lettre du 17/11/1555

Pour obtenir ce texte en PDF cliquer ICI

Pour méditer le texte :

Tout d’abord :

  • Je décide d’un lieu pour me retirer ;
  • Je fais silence, j’éteins mon portable, je respire lentement ;
  • Je me mets sous le regard du Seigneur qui m’aime ;
  • Je demande la grâce d’entendre l’invitation de Saint Ignace à avoir confiance en mes capacités.

Ensuite :

  • Lire le texte lentement plusieurs fois et à haute voix si possible ;
  • Souligner les mots, les phrases qui me parlent sur le moment ;
  • Sentir comment cela se relie à ce que je vis, à mes difficultés, mes fragilités actuelles ;

Enfin :

  • Revenir au texte et choisir une ou deux phrases que je vais méditer ;

Par exemple :

  • « Vous devriez vous résoudre à faire avec calme ce que vous pouvez »
    • « Sont agréable à Dieu notre sollicitude raisonnable pour mener à bien les affaires dont nous devons nous occupés par devoir. »
    • « Le Seigneur veut que nos faiblesses et nos limites prennent appuis en sa force et en sa toute puissance. »
  • Lire ces phrases plusieurs fois, les laisser résonner intérieurement et être attentif aux mouvements qu’ils créent en moi ;
  • Les remettre au Seigneur et les prier comme une intention de prière.

Cette démarche peut servir également à alimenter ma démarche de relecture de ma journée.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.