Fils d’Abraham

Ce mercredi 21 juillet, notre responsable d’Unité Pastorale, Jean Sadouni, était invité par l’Imam Hafiz Essan Secundar de la mosquée Baitul Mujeeb située chaussée d’Alsemberg dans le quartier de Notre Dame de la Consolation. Jean était invité à prononcer quelques mots à partir de la place occupée normalement par l’imam. Cette invitation était tout à la fois amicale et hautement symbolique.

Cela fait plusieurs années que l’imam et sa communauté ont multiplié les gestes d’ouverture en direction non seulement de notre Unité Pastorale, mais également en direction de la synagogue d’Uccle et également des communautés bouddhistes.

Récemment, au cours du confinement, un échange interconfessionnel par vidéo conférence avait eu lieu à son initiative. Nous avions publié un article à ce propos que vous pouvez relire en cliquant ici.

Cette fois-ci il s‘agissait de marquer notre descendance commune du même Père de la Foi, Abraham. En effet la communauté de la mosquée fêtait ces jours-ci l’« Aïd El Adha », commémoration de ce moment fondateur de la foi où Abraham accepte de sacrifier son fils en acceptant de faire confiance jusqu’au bout en la parole du très haut.

Ci-dessous, une vidéo de ce moment très émouvant.               

Cette prise de parole fut suivi d’un échange plein d’ouverture sur des perspectives d’action communes dans les domaines de la reconnaissance et de la découverte mutuelle mais aussi de l’action commune en faveur des plus démunis.

L’imam et sa communauté ont d’ailleurs été présents sur les lieux sinistrés ces derniers jours et ce avec une équipe d’une cinquantaine de personnes. Ci-dessous un extrait du JT de la RTBF où ils sont brièvement apparus.

Print Friendly, PDF & Email

2 réflexions sur “Fils d’Abraham

  • 17 août 2021 à 16:38
    Permalien

    Si même ceux que l’on pense « ouverts » ont ce comportement envers la moitié de l’humanité et qu’on se félicite de pouvoir les penser ouverts, n’est-ce pas une complicité coupable envers cette moitié de l’humanité ?

    Répondre
  • 24 juillet 2021 à 19:28
    Permalien

    J’ai aussi visité cette mosquée lors d’une journée porte ouverte récente; sur le fronton tout blanc figure la phrase :  » L’amour pour tous – La haine pour personne . »
    Les folios disponibles, que j’ai lus, parlent bien d’amour, de paix, de compassion :
     » La Communauté Musulmane Ahmadiyya est l’organisation islamique qui devance toutes les autres dans son rejet catégorique du terrorisme sous toutes ses formes. Le chef spirituel de cette communauté enseigne  » à ses suivants de mener un « djihad par la plume », une lutte pacifique et intellectuelle, pour défendre l’Islam . » Pourquoi ces termes de lutte et défense ?
    J’ai été consternée de voir, lors de la visite que , lors des cérémonies, les femmes musulmanes ahmadies doivent rester à l’étage, bon, on le sait, mais qu’une vitre opaque ne leur permet même pas de voir l’officiant à l’étage inférieur ; elles doivent se contenter d’un écran !
    Un folio répond à  » Ce que l’on entend dans la rue sur la femme en Islam  » et l’on peut y lire des mises au point dans l’optique absolue de la protection de la famille.

    Cette communauté est répandue dans le monde francophone, Belgique, France, Canada, et beaucoup en Afrique : Bénin, Burkina, Côte d’Ivoire, Congo, Sénégal.
    C’est vrai que des bruxellois de cette communauté se sont tout de suite portés à l’aide des wallons sinistrés.
    On ne demande qu’à y croire.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.