Projet Pastoral d’Unité (PPU)

Les célébrations liturgiques

L’UP compte trois églises dédiées aux célébrations liturgiques. La diminution du nombre de fidèles, du nombre de prêtres et des moyens financiers posent la question de l’avenir de ces espaces liturgiques. Avec la mobilité grandissante et les changements de société, l’Eglise de Bruxelles quitte aujourd’hui le principe du « maillage territorial » (à Bruxelles, en moyenne 15 minutes à pied d’une église à l’autre) et pense que le principe de proximité peut être vécu autrement. Elle encourage localement les temps de partage d’Evangile, les temps de prière et toute autre liturgie locale. « La proximité ne doit pas nécessairement se vivre dans des églises inchauffables »(Mgr. Kockerols).
La fermeture ou la désacralisation d’une église ne sera cependant envisagée qu’en toute dernière solution. Avant cela, il nous faut privilégier une collaboration avec des communautés catholiques (Siloé, le chemin néo-catéchuménal …), des communautés catholiques d’origine étrangère ou avec des communautés chrétiennes non-catholiques. De manière générale, en lien avec les instructions de l’évêque, et après discernement, l’UP se veut accueillante et ouverte au partage des lieux de culte.
Les paroissiens catholiques seront encouragés à se rassembler afin de former des communautés vivantes et rayonnantes de l’Evangile. Il y a un seuil (qualité de la célébration, nombre de participants, …) à partir duquel une célébration est significative (lumière) ou pas. Tout discernement à ce propos et toute décision quant aux horaires et lieux de célébrations se prendra au sein de l’EPU.
1. L’EPU sera particulièrement attentive à la beauté des espaces liturgiques et à la beauté des célébrations. Pour ce faire, elle veillera à un travail d’équipe pour ce qui est de la préparation de la liturgie, l’animation du chant et de la musique, de la décoration florale, …. La formation des acteurs liturgiques sera fortement encouragée.
2. L’EPU veillera à garantir une diversité de célébrations liturgiques sur l’ensemble du territoire de l’UP. Nous pouvons distinguer les célébrations sacramentelles (baptêmes, 1ères communions, confirmations, sacrement des malades, sacrement de réconciliation, ordinations, mariages) et les célébrations non-sacramentelles (funérailles, laudes, vêpres, chapelet, adorations, chemin de croix, bénédiction des animaux et des appartements, …). L’EPU encourage la créativité liturgique afin de rejoindre de nouvelles sensibilités ou tranches d’âges (ex : prière de Taizé, eucharisties pour les familles, adorations animées, …).
3. L’EPU veillera à ce que les eucharisties des matinées de la foi (il s’agit des eucharisties du dimanche à 11h à St Marc et PS) soient particulièrement accueillantes aux familles. Pour cela, il faudra favoriser les garderies et partages de la parole adaptées aux enfants, veiller à faire participer les enfants et parents à la liturgie, adapter son langage (homélie, utilisation d’images, des médias …) dans le respect de la liturgie catholique. L’EPU encouragera la participation de tous aux matinées de la foi. Il s’agit de favoriser la rencontre entre les parents et les enfants nouvellement inscrits et la communauté dominicale habituelle. C’est toute la communauté chrétienne qui est « catéchisante » et catéchisée.

Print Friendly, PDF & Email