Artisans de Paix

« Formidable ! Magnifique ! »

Tels était les mots que me répétait inlassablement au téléphone le Père Tam, ému de ce qu’il avait vécu ce 10 novembre à l’église Saint-Pierre en compagnie de l’abbé Willy et d’environ 500 jeunes et professeurs du Collège Saint-Pierre.

Le Père Tam et l’abbé Willy, en compagnie de l’un ou l’autre professeur du Collège, avaient lancé cette invitation à venir chanter, célébrer, s’interroger et prier pour la Paix en ce 10 novembre, veille de la commémoration de l’armistice de la « Grande Guerre ».  Jamais ils ne se seraient attendus à une réponse d’une telle ampleur.


Alors qu’il n’y avait aucune obligation ni aucun bénéfice évident à tirer de la participation à ce qui était proposé, alors que la présence se faisait sur base purement volontaire, ils ont été des centaines à répondre « présent ». Cet engouement de la part de jeunes, me disait le Père Tam, est émouvant et vivifiant. En plus une importante participation volontaire de la part des membres du corps professoral a été pour lui et l’abbé Willy une heureuse et inattendue surprise.

Trois célébrations

Devant un tel afflux, comme les apôtres face à la foule affamée qui suivait Jésus, il a fallu s’organiser en groupes pour que tous puissent recevoir et donner ce pour quoi ils étaient venus. Ainsi trois groupes ont été formés selon les âges, et trois heures de célébrations successives ont été fixées. Chacune sur le même schéma.

Chanter pour commencer, pour se sentir ensemble, pour faire corps.

Écouter ensuite la parole de l’apôtre Jean (Jean 15, 12-17) pour qui toute paix véritable se fonde sur une conversion sincère et fondamentale à l’Amour, un amour qui va et porte du fruit.

Mon commandement, le voici :
Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés.
Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime.
Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera.
Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres

Après un commentaire du Père Tam, chacun (et ils furent nombreux) a pu s’exprimer autour du thème de la Paix, de la guerre, de la violence, des victimes… Le Père Tam était admiratif de ceux, si nombreux, qui ont eu le courage de se lever, de témoigner et aussi de ceux qui le voulaient mais n’ont pas pu parce qu’il a fallu, malheureusement, à un moment donné écourter le temps des interventions pour pouvoir respecter le planning établi.

La profondeur, l’implication et la sagesse qui ressortait de toutes ces interventions a impressionné et profondément secoué le Père Tam. « Formidable ! Magnifique ! »

Suivait un temps de prière aux intentions de la paix, des victimes de la guerre, de l’apaisement des conflits violents qui secouent encore notre planète. Avant de repartir en chantant.

Les trois célébrations ont suivi ce schéma. La troisième, celle des aînés, se termina en plus par la célébration de l’Eucharistie.

À écouter le Père Tam et en tentant de retranscrire son enthousiasme je ne peux m’empêcher d’être aussi dans la louange et la reconnaissance pour ceux et Celui qui a rendu ces moments possibles. 

Heureux les artisans de paix car ils seront appelés fils de Dieu


L’abbé Willy et le Père Tam se partagent le service auprès des jeunes du Collège Saint-Pierre. Chacun, une semaine sur deux, y préside la célébration de l’Eucharistie à 12h30, le jeudi, pendant la récréation.

Pour entrer en contact avec le Père Tam cliquer ici
Pour entrer en contact avec l’abbé Willy cliquer ici


Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.