Nous étions tout simplement devant Jésus

Nos jeunes étaient très recueillis, quelle paix ressentie !

Ce samedi nous avons retrouvé nos jeunes des groupes Alliance et Fraternité à l’église St-Pierre pour la messe de 17h00 suivie d’un moment d’initiation à l’Adoration. Ils étaient une vingtaine. Tous ont participé d’une manière ou d’une autre : lectures, prières, chants, temps de silence… nous étions tout simplement devant Jésus, habités par sa présence.

Ensuite, nous sommes partis ensemble au centre Boetendael afin d’écouter la présentation de Charlotte sur le Bienheureux CARLO ACUTIS. Les adolescents ont été impressionnés par ce garçon, décédé à 15 ans d’une leucémie, qui était uni à Dieu au plus profond de lui-même et dont un miracle a déjà été reconnu par l’Eglise. Il communiquait, comme beaucoup de jeunes de son âge, à travers les réseaux sociaux et l’internet. Plusieurs jeunes ont posé des questions afin d’en savoir plus sur ce jeune de leur âge.

Les réseaux sociaux peuvent nous aider à propager la Bonne Nouvelle

Par la suite, Benoît a parlé des dangers des réseaux sociaux, de l’importance de ne jamais s’associer et donc se rendre complice de la violence qui y est véhiculée, de la nécessité de s’y opposer et de la contrecarrer par de l’Amour.

Sœur Odile a témoigné de sa pratique sur WhatsApp, elle publie dans son statut des phrases positives, interpellantes. Les réseaux sociaux peuvent nous aider à propager la Bonne Nouvelle par exemple en partageant des bonnes choses, prières, chants dans le statut sur WhatsApp ou Facebook.  Si on reçoit un message blessant ou d’insulte, on peut décider de ne pas répondre mais en écoutant d’abord les émotions que cela provoque en nous, l’offrir au Seigneur pour qu’il nous libère. Car si on se tait seulement et qu’on ne fait rien les blessures ou les émotions négatives peuvent s’accumuler et nous détruire en silence.

Lorsque nous avons interrogé les jeunes sur ce qui les avait marqués dans la soirée, l’Adoration est venue en premier. Pour beaucoup c’était une première fois et une vraie découverte. Ils ont également découvert avec Carlo Acutis,  ce que pouvait être un Bienheureux des temps modernes : un appel pour chacun, là où il est, à la sainteté.

Photo principale de Jacob Bentzinger par Unsplash

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.