Noël, Chantons Noël !

N’hésitez pas à cliquer sur les médias pour les visualiser en un peu plus grand.

Et soudain,
il y eut avec l’ange
une troupe céleste innombrable,
qui louait Dieu

17 heures

Dès 17h00 une messe de Noël familiale présidée par le Père Tam voyait l’église Saint-Marc se remplir de paroissiens de tous les âges, animés et heureux d’être accueillis de façon ordonnée par l’équipe des bénévoles dans une ambiance de bienveillance. Ensemble dans le bonheur de pouvoir célébrer Noël.

Et comme un mage venu en avance, l’Imam Secundar, accueilli par le Père Tam et Jean Sadouni, vint adresser un mot, apportant des fleurs en témoignage des bonnes relations que nos communautés entretiennent et veulent cultiver, et qui se résument en trois mots : respect, fraternité, désir d’agir ensemble.

Puis vint un conte : l’histoire d’un petit ange nettoyeur d’étoiles qui nous a amenés à la rencontre de Noé, Abraham, Moïse et de l’étoile qui brille au-dessus du berceau du Fils de Dieu. L’évangile fut proclamé à plusieurs voix. Il y eut une chorale avec Walter à l’orgue, la guitare de Robert Tarasiuk et la percussion de son fils.

18h30 heures

Puis à 18h30, une seconde célébration eut lieu présidée par l’abbé Willy et où l’Imam Secundar vint réitérer son témoignage et ses vœux. L’église était presqu’aussi pleine de paroissiens dans une ambiance tout aussi heureuse et plus méditative. Merci à tous les bénévoles qui se sont investis sans compter et ont ainsi permis le bon déroulement de ces deux cérémonies.

Minuit

Bien plus tard, au milieu de la nuit, près d’une centaine de personnes se retrouvaient à l’église Saint-Pierre pour une veillée de cantiques de Noël entonnés par une chorale amateure montée et dirigée par Julie. Leurs voix enthousiastes nous guidèrent comme l’étoile au travers des souvenirs d’enfance et de la tradition nous permettant d’entrer dans le mystère de la Nativité.

Une troisième fois l’Imam Secundar vint apporter son témoignage à notre communauté avec des fleurs qu’il remit à l’abbé Robert sous les applaudissements de la communauté.

L’enfant fut porté à la crèche, la Flamme de Bethléem fut déposée au pied de l’autel et le panier des offrandes de l’opération de « boites à chaussures » fut déposé à ses côtés.

Et puis …

… et puis il y eut l’assistance nombreuses aux messes de samedi, jour de Noël et de dimanche, Fête de la Sainte Famille.

Oui vraiment
« avec l’ange, une troupe innombrable, qui louait Dieu ».

Print Friendly, PDF & Email