Saints ? Nous, tous, c’est possible !

Ce 15 mai, à l’occasion de la canonisation d’un dizaine de nouveaux saints dont Charles de Foucauld, le pape François a prononcé une très belle homélie sur la sainteté, la simplicité de la sainteté. Vous trouverez la vidéo et le texte intégral de cette homélie ci-dessous, juste après quatre perles que j’en ai extraites.

«  ..en insistant trop sur les efforts pour accomplir de bonnes œuvres, nous avons généré un idéal de sainteté trop fondé sur nous-mêmes, sur l’héroïsme personnel, sur la capacité de renonciation, sur le sacrifice de soi pour gagner une récompense. (…) Nous avons ainsi fait de la sainteté un objectif inaccessible, nous l’avons séparée de la vie quotidienne au lieu de la rechercher et de l’embrasser dans le quotidien, dans la poussière de la rue, dans les efforts de la vie concrète et, comme le disait Thérèse d’Avila à ses sœurs, « parmi les casseroles de la cuisine » »

« …C’est pourquoi Jésus dit (…) « comme je vous ai aimés, vous devez aussi vous aimer les uns les autres ».
Ce comme n’est pas seulement une invitation à imiter l’amour de Jésus ; il signifie que nous ne pouvons aimer que parce qu’il nous a aimés, parce qu’il donne son Esprit à nos cœurs, l’Esprit de sainteté, l’amour qui nous guérit et nous transforme. »

« La vie chrétienne est si simple, elle est si simple !
Nous la rendons plus compliquée, avec tant de choses, mais elle est si simple. »

« La sainteté est toujours originale, (..), elle est la mienne, la tienne, celle de chacun de nous. Elle est unique et non reproductible. Oui, le Seigneur a un plan d’amour pour chacun de nous, il a un rêve pour ta vie, pour ma vie, pour la vie de chacun de nous. Que voulez-vous que je vous dise ? Et faites-le avancer avec joie. »

Print Friendly, PDF & Email