Si tu savais le don de la terre …

Naaman demanda d’emporter de la terre d’Israël

Une nouvelle fois, la bonne nouvelle c’est que le salut déborde le peuple d’Israël.
Naaman le syrien et un samaritain, avec neuf fils d’Israël, tous lépreux, sont libérés de leur mal.

Elisée, homme de Dieu, humble serviteur de la grâce divine, refuse tout don suite à cette guérison. Naaman lui demanda alors : « Puisque c’est ainsi, permets que ton serviteur emporte de la terre de ce pays autant que deux mulets peuvent en transporter, car je ne veux plus offrir ni holocauste ni sacrifice à d’autres dieux qu’au Seigneur Dieu d’Israël ».

Cette terre d’Israël devient pour lui une terre sacrée. Mais désormais pour nous, c’est toute la terre qui est sacrée, et porte la louange et le respect dus au Seigneur Dieu.

Abbé Robert

Laudato Si (n°215)
215.L’anthropocentrisme moderne, paradoxalement, a fini par mettre la raison technique au-dessus de la réalité, parce que l’être humain « n’a plus le sentiment ni que la nature soit une norme valable, ni qu’elle lui offre un refuge vivant.

Il la voit sans suppositions préalables, objectivement, sous la forme d’un espace et d’une matière pour une œuvre où l’on jette tout, peu importe ce qui en résultera ». De cette manière, la valeur que possède le monde en lui-même s’affaiblit.

Mais si l’être humain ne redécouvre pas sa véritable place, il ne se comprend pas bien lui-même et finit par contredire sa propre réalité :

« Non seulement la terre a été donnée par Dieu à l’homme, qui doit en faire usage dans le respect de l’intention primitive, bonne, dans laquelle elle a été donnée, mais l’homme, lui aussi, est donné par Dieu à lui-même et il doit donc respecter la structure naturelle et morale dont il a été doté ».

Pape François

Si Tu savais le don de Dieu !

Chantez au Seigneur un chant nouveau,
car il a fait des merveilles ;
par son bras très saint, par sa main puissante,
il s’est assuré la victoire.

Le Seigneur a fait connaître sa victoire
et révélé sa justice aux nations ;
il s’est rappelé sa fidélité, son amour,
en faveur de la maison d’Israël ;
la terre tout entière a vu la victoire de notre Dieu.

Acclamez le Seigneur, terre entière,
sonnez, chantez, jouez ;
jouez pour le Seigneur sur la cithare,
sur la cithare et tous les instruments ;
au son de la trompette et du cor,
acclamez votre roi, le Seigneur !

Que résonnent la mer et sa richesse,
le monde et tous ses habitants ;
que les fleuves battent des mains,
que les montagnes chantent leur joie,
à la face du Seigneur,
car il vient pour gouverner la terre,
pour gouverner le monde avec justice
et les peuples avec droiture !

(Psaume 97)

Bloquons cette date …

L’Urgence et la Beauté de la Conversion écologique

du 15 octobre au 11 décembre 2022 à l’église Saint-Pierre

« Comme jamais auparavant dans l’histoire,
notre destin commun nous invite à chercher un nouveau commencement. « 
Pape François, Laudato Si’ (§207)

Print Friendly, PDF & Email