A Dieu, la terre crie : « JUSTICE ! »

«Rends-moi justice contre mon adversaire»

C’est le cri répété de la veuve lancé à un juge inique dans la parabole. Mais aujourd’hui c’est la terre, notre maison commune, qui lance son cri répété vis-à-vis de nous, des gémissements comme le dit le Pape François. Saurons-nous l’écouter ?

Le juge se sentait ennuyé par la veuve, nous le sommes nous aussi de plus en plus par le dérèglement climatique, la souffrance de tant de femmes et d’hommes à travers le monde.

Dieu, lui, fait toujours justice à ses élus… mais trouvera-t-il la foi sur la terre, et le courage de la mettre en pratique ?

Abbé Robert

Laudato Si (n°53)
Ces situations provoquent les gémissements de sœur terre, qui se joignent au gémissement des abandonnés du monde, dans une clameur exigeant de nous une autre direction.

Nous n’avons jamais autant maltraité ni fait de mal à notre maison commune qu’en ces deux derniers siècles. Mais nous sommes appelés à être les instruments de Dieu le Père pour que notre planète soit ce qu’il a rêvé en la créant, et pour qu’elle réponde à son projet de paix, de beauté et de plénitude. Le problème est que nous n’avons pas encore la culture nécessaire pour faire face à cette crise ; et il faut construire des leaderships qui tracent des chemins, en cherchant à répondre aux besoins des générations actuelles comme en incluant tout le monde, sans nuire aux générations futures.

Il devient indispensable de créer un système normatif qui implique des limites infranchissables et assure la protection des écosystèmes, avant que les nouvelles formes de pouvoir dérivées du paradigme techno-économique ne finissent par raser non seulement la politique mais aussi la liberté et la justice.

Pape François

Si Tu savais le don de Dieu !

Seigneur, écoute la justice !
Entends ma plainte,
accueille ma prière :
mes lèvres ne mentent pas.

De ta face, me viendra la sentence :
tes yeux verront où est le droit.
Tu sondes mon cœur,
tu me visites la nuit,
tu m’éprouves, sans rien trouver ;
mes pensées n’ont pas franchi mes lèvres.

Pour me conduire selon ta parole,
j’ai gardé le chemin prescrit ;
j’ai tenu mes pas sur tes traces :
jamais mon pied n’a trébuché.

Je t’appelle, toi, le Dieu qui répond :
écoute-moi, entends ce que je dis.
Montre les merveilles de ta grâce,
toi qui libères de l’agresseur
ceux qui se réfugient sous ta droite.

Garde-moi comme la prunelle de l’œil ;
à l’ombre de tes ailes, cache-moi,

Et moi, par ta justice, je verrai ta face :
au réveil, je me rassasierai de ton visage.

(Psaume 16)

Bloquons cette date …

L’Urgence et la Beauté de la Conversion écologique

du 15 octobre au 11 décembre 2022 à l’église Saint-Pierre

« Comme jamais auparavant dans l’histoire,
notre destin commun nous invite à chercher un nouveau commencement. « 
Pape François, Laudato Si’ (§207)

Print Friendly, PDF & Email