Gaudete in Domino semper : iterum dico, gaudete

3ème Semaine de l’Avent DE GAUDETE — Année B

Aujourd’hui, plus que jamais, nous avons besoin de faire retentir chacune des paroles du 3e dimanche de l’avent qui nous invite à la joie. C’est presque un ordre de la part de la liturgie : Gaudete !

Je trésaille de joie dans le Seigneur !

Mon âme exalte le Seigneur !

Frères soyez toujours dans la joie !

Mais, comment se réjouir par les temps qui courent ? Situation sanitaire oblige. En tout cas, l’annonce de la Bonne Nouvelle, la guérison, la délivrance et la libération promises déjà par prophète Isaïe et avant la révélation de Jésus-Christ, sont très attendues aujourd’hui comme à l’époque.

Ils sont nombreux les motifs de se réjouir et de prier sans relâche, même si le panorama d’une reprise de nos célébrations liturgiques publiques semble encore nébuleux. Que cela ne nous empêche pas de poursuivre notre marche de préparation à la 2e venue du Christ qui après des attitudes de Veille, de mise en question personnelle constante, nous invite en ces jours à vivre et rendre témoignage de la Joie propre de l’évangile. Ce n’est pas n’importe quelle joie, c’est celle qui vient de l’Esprit du Seigneur, qui est une joie communicative.

Jean le Baptiste ne se préoccupe pas de savoir si sa prédication est efficace. Il accepte de n’être qu’une voix dans le désert laissant à Dieu le soin de faire fructifier notre terre par sa parole, son verbe fait chair. Jean n’est qu’un instrument et sa joie est d’être présent où Dieu le veut. Apprends-nous, Seigneur, à offrir notre pauvreté et à ne chercher qu’en toi notre joie et notre bonheur !

 Bon dimanche du Gaudete à tous !

Abbé Alejandro

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.