« L’étoile de Noël »

On pourrait se demander ce que signifie « l’étoile de Noël », visible après le coucher du soleil aux alentours du 21 décembre. Enfin pour ceux et celles pour qui le ciel n’était pas couvert de nuages.

En 1610, l’astronome italien Galileo Galilei a pointé son télescope vers le ciel nocturne, découvrant les quatre lunes de Jupiter – Io, Europa, Ganymède et Callisto. Au cours de la même année, Galilée a également découvert un étrange ovale entourant Saturne, dont les observations ultérieures ont déterminé qu’il s’agissait de ses anneaux. Ces découvertes ont changé la façon dont les gens ont compris les confins de notre système solaire.

Treize ans plus tard, en 1623, les deux planètes géantes du système solaire, Jupiter et Saturne, ont voyagé ensemble à travers le ciel. Jupiter a rattrapé et dépassé Saturne, lors d’un événement astronomique connu sous le nom de « grande conjonction ».

Les planètes semblent régulièrement se croiser dans le système solaire, les positions de Jupiter et de Saturne étant alignées dans le ciel environ une fois tous les 20 ans. Qu’est-ce qui rend alors le spectacle de cette année si rare ? Cela fait près de 400 ans que les planètes ne sont pas passées aussi près l’une de l’autre dans le ciel, et près de 800 ans que l’alignement de Saturne et de Jupiter s’est produit la nuit, comme en 2020, permettant à beaucoup de gens dans le monde d’être témoin de cette conjonction.

Ce dimanche nous entendrons l’évangile de Saint Matthieu qui raconte l’histoire des trois mages que nous connaissons si bien. Sauf que dans l’évangile le nombre n’est pas nommé, ni même qu’ils étaient rois. L’idée de leur origine royale apparaît chez Tertullien – un écrivain de Carthage au 2ème siècle. Après sa conversion au Christianisme, il est devenu le plus éminent théologien de Carthage. Quant à leur nombre – et bien le nombre est évoqué par Origène, théologien et père de l’exégèse biblique, né en Alexandrie en 185; basé probablement sur le nombre de présents : l’or, l’encens et myrrhe.

C’est passionnant ! Mais revenons à cette année qui s’écoule doucement cette nuit vers une nouvelle année. Certains espèrent que nous pourrons revenir à la vie « d’avant », que l’économie se redressera vite et tout rentrera dans l’ordre. Sauf que non – sûrement pas… Nous avons tant souffert ensemble, nous avons tant pleuré les gens qui sont partis, nous avons tant applaudi ceux qui nous ont sauvés.

Nous avons tant écouté vos histoires, nous avons tant apprécié vos témoignages, nous avons tellement fait du chemin avec vous en communion spirituelle. Que cette nouvelle année nous apporte des présents : la paix intérieur, l’amour pour nos proches, pour nos voisins, pour les étrangers. Que l’enfant Jésus illumine nos vies tous les jours et que nous le remercions pour cette vie et l’amour qui brûle dans nos cœurs.

Et…réfléchissons bien ce que peut signifier pour nous « l’étoile de Noël ».

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.