C’est si simple …

Une petite porte,
Une toute petite contribution,
Une grande aide aux autres

Il y a quelques semaines j’avais lu un article à propos de l’Entraide au sein de notre Unité Pastorale et de son soutien aux personnes en difficulté grâce à la distribution de colis alimentaires.  Étant à la maison, en télétravail, depuis mars 2020, j’ai pensé à m’engager, à aider.
Comment faire ?
J’ai plein de choses à faire chaque jour, du boulot jusque tard le soir ; en fin de semaine épouse,  famille, enfants … et avec ça le Covid en plus…

J’ai contacté les responsables : Jacques Pringalle et Ariane Van Laethem ; on s’est rencontré, tous bien masqués, au siège de l’Entraide à la rue du Coq.


Je connaissais très bien cet endroit ; j’y passe chaque matin pour déposer mes filles à l’école Notre-Dame de Wolvenberg pas loin, et j’avais déjà noté des annonces à la fenêtre au rez-de-chaussée. Ariane m’a montré comment fonctionne l’organisation ; j’ai expliqué mes contraintes de temps et d’horaire, et nous avons trouvé une solution qui arrange toute le monde : une aide ponctuelle, limitée – simplement aller chercher les invendus dans deux supermarchés à Uccle et venir les déposer rue du Coq.

Cela fait maintenant un mois que je me suis engagé pour apporter ma toute petite contribution. En fait, c’est juste une heure, deux soirées par semaine (entre 19-20h). C’est vraiment super-efficace :  je sors avec ma voiture vers 18h40, et à environ 19h30 je suis déjà de retour à la maison. Le soir c’est gérable – même pour un père de famille. À cette heure-là il n’y a aucune file ou bouchon sur les routes, donc pas de stress. C’est moins de deux heures par semaine, du temps que je passerais sinon sur le canapé avec mon smartphone. 

Même l’après-midi de la Veille de Noel, on s’est rendu avec Ariane, Evelyne et les autres bénévoles de notre Unité Pastorale au supermarché qui nous a donné d’excellents invendus. Tout en manquant la messe, cela a été pour moi une belle façon de célébrer la Nativité.

Je crois qu’il est important de restituer un peu de ce que le Seigneur nous a donné. Même un petit coup de main, parmi toutes les autres tâches que l’Entraide gère, ça aide beaucoup à faire tourner la machine. Ça aide les autres en difficulté, tout proches de nous mais souvent invisibles. Ça nous aide à nous reconnecter à la Parole de l’Évangile en mettant en place des actions concrètes dans notre vie quotidienne. Tout le monde, quel que soit son âge, peut s’engager d’une façon ou d’une autre.

Cet endroit de l’Entraide, à côté de l’église m’a fait réfléchir : devant cette porte, j’ai toujours la sensation que dans ce bâtiment, derrière cette petite porte en bois, il a le Christ, représenté par les pauvres qui s’y rendent et par les bénévoles qui aident leurs frères et soeurs en difficulté. Maintenant j’y vais, j’y participe et j’en suis heureux.

Ugo

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.