Elle s’est endormie

Quatre ans après l’arrêt du culte catholique à Saint-Paul, notre communauté a dû, l’année dernière, procéder à la même opération au Précieux-Sang.

Ces deux lieux de culte ont une histoire parallèle. Construits dans l’immédiat après-guerre dans des quartiers nouveaux, jeunes, en pleine expansion et peuplés de croyants majoritairement pratiquants et nombreux à s’engager dans leur animation, ils ont été des centres de vie bouillonnants. La désaffectation de la pratique religieuse et le manque de moyens humains et financiers ont obligé notre communauté à quitter ces deux lieux de culte et à se redéployer sur les trois autres dont elle dispose dans ce coin d’Uccle.

Se souvenir de leur histoire, du rôle majeur qu’ils ont joué dans nos quartiers nous amène à la reconnaissance de ce que nous avons pu vivre en ces lieux et à regarder en face le rôle d’animateurs, donneurs d’âme, que nous devons assumer en tant que chrétiens dans notre entourage immédiat. Merci Ugo de nous rappeler ce que ceux qui nous ont précédés ont eu le courage et la Foi de réaliser dans nos quartiers.

L’église du Précieux Sang, après un an.

C’est en juin 2019 qu’avait lieu la dernière messe et une dernière procession dans le quartier « rue du Coq-Dieweg ». Notre famille est arrivée dans le quartier en 2014, nous avons pu profiter des dernières années actives de cette église. C’est ici que nos enfants ont commencé à venir à la messe ; ici aussi que nous avons fait connaissance avec d’autres familles de la communauté pastorale. On comprend les raisons de cette fermeture – le monde a changé. Néanmoins cela ne nous empêche pas de ressentir de la tristesse.

Cette église a été construite après la deuxième guerre mondiale, quel chemin parcouru ! Qui mieux que…Chrétien….Veraart (1872 – 1951), pour construire l’église du Précieux-Sang à la rue du Coq ? Construite en 1950, avec les fonts baptismaux conçus par Julien Scutenaire, cette église est le lieu de culte de la paroisse du même nom érigée en 1941. Sa consécration officielle fut célébrée en 1961.

L’église a toujours été au centre de la vie du quartier ; elle l’a animé au fil des années, et continue à le faire aujourd’hui ; même si elle s’est maintenant endormie.

Grace à ses espaces verts à l’arrière, l’église donne un aspect village aux environs. Une unité de scout est toujours là – dans les locaux et sur un beau terrain à l’arrière. Les scouts, lutins, louveteaux et guides allaient à la messe en voisins lorsque leurs réunions se passaient le dimanche. Une tradition qui s’est progressivement perdue avec le temps. Personnellement j’ai vu deux-trois fois des guides à la messe.
Des salles étaient également disponibles pour accueillir des événements comme une fête de mariage, baptême, première communion, etc. Une solution confortable et pratique pour des familles qui ne voulaient pas louer des grands salles.

Une œuvre du peintre Kurt Peiser, la rue vue de son atelier du 44 rue du Château d’Eau.

Au début des années 50, la paroisse a donné un terrain en plus sur le coté, à l’arrière, pour permettre la création d’une merveilleuse école maternelle et primaire (Notre-Dame Wolvenberg – La Pomme), toujours en activité. L’Ecole de la Pomme a une histoire particulière ancrée dans la vie paroissiale du Précieux Sang. Suite à la demande de nombreux jeunes parents, l’Abbé de l’époque, Mr Vanderhaegen a donné son accord pour la création de l’école. La première classe fut ouverte dans la cure ; la directrice était Sœur Lucie.

En Septembre 1956, lors de la bénédiction de l’école et l’inauguration du nouveau bâtiment, à la construction duquel les parents des élèves avaient aussi bien contribué, une procession avec en tête la fanfare des scouts eut lieu. Toute la paroisse était présente.

En 1973, le Fonds de Construction Précieux Sang, association de fait, fut créé afin de compléter un agrandissement (salle polyvalente, la classe supplémentaire, etc.). Les fonds avaient deux provenances : d’une part un don fait à la paroisse, et d’autre part par un fonds que l’école s’était constitué. Les Curés de la paroisse participaient à toutes les festivités et à quelques réunions du Comité Scolaire, parmi lesquels le souper de rentrée qui se faisait chez un de ses membres. Jusqu’à décembre 2018, les enfants de La Pomme se rendaient à l’église du Précieux Sang pour célébrer Noël, avec des chants qui faisaient le grand bonheur des parents et de toute l’assistance.

Une unité secondaire de l’Entraide Boetendael est toujours présente à côté de l’église, pour informer et assister, paroissiens et habitants du quartier.

L’Abbé Alejandro parle aux enfants de l’école, pendant la Veille de Noel (Déc. 2018)

C’est vrai, cette église a beaucoup donné à sa communauté. Quelles merveilleuses expériences ! Nous nous sommes donc rendus sur place ce mardi 23 juin, anniversaire de sa fermeture, pour un petit salut.

Le sort de notre église est encore inconnu aujourd’hui mais les habitants du quartier sont prêts à collaborer à l’avenir du site. 

Ugo e Ilenia,  Amedeo, Assia e Amélie

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.