Retour de l’Exode

Voila, mercredi soir, juste avant le Triduum pascal, s’est achevé ce périple de 4 semaines dans le désert de l’Exode. Un dernier échange entre pèlerins dans l’émotion de la fin d’une expérience partagée. Ce soir-là nous avons posé à terre nos sacs à dos chargés des trésors accumulés en route et qu’il nous faut maintenant digérer. Le moment pour un bref retour en arrière …

Pendant quatre semaines, invitée par Jean Sadouni, Martine Henao nous a embarqués sur la route de l’Exode, à la relecture de ce livre de l’Ancien Testament, à la redécouverte de Moïse, de son dialogue avec Dieu, de sa mission auprès du peuple élu.

Il faut dire qu’au départ cette proposition de carême paraissait sèche et aride comme le désert qui lui sert de décor. Exigeante aussi avec un exposé vidéo de 30 minutes et un partage en visio-conférence d’une bonne heure 6 jours plus tard. Et ce pendant 4 semaines. On connait tous cette histoire, que peut-elle encore nous dire aujourd’hui ? N’y-a-t-il pas quelque chose de plus réjouissant que la rédaction des dix commandements. « Fais pas ci, fais pas ça … »

Quatre semaines de détours dans ce livre qui se lit à la fois comme un récit et à la fois comme une lente et progressive révélation à Soi et à Dieu. Un double mouvement à la fois de cheminement avec le peuple hébreux à la conquête de sa Liberté mais aussi le dévoilement de ce Dieu qui, sur la montagne, se nomme « Je Suis » marquant sa présence à notre côté.

Un exposé vidéo de 30 minutes sans dévier du fond c’est long et pourtant … que de richesses, d’ébauches d’idées, soit proposées, soit suggérées par Martine ou surgissant en intuitions parallèles à l’écoute du texte de l’Exode et de l’exposé. Comme la réactivation d’une mémoire revenue du fond des temps. Non cela ne passe pas vite mais cela intrigue et interpelle au point qu’à la fin, insatisfait notre esprit continue sur sa lancée inquiet de ne pas encore trouver … la terre promise.

Comme fil d’Ariane, Martine nous a proposé le « Faire mémoire » avec tout ce qui en découle de libération, de culte, de paroles de vie … Elle nous amène puis nous ramène, affirme puis questionne, survole et puis s’attarde et cela au long des quatre chapitres qu’elle nous propose. Six jours plus tard, vient le partage au cours duquel ceux qui se sont rejoints ont l’opportunité de poser leurs questions, d’exprimer leur perception du texte et de ses commentaires. Moment d’écoute et de parole partagée.

Ah le partage du mercredi ! D’abord redouté plus que les exposés. C’est long une heure et puis qu’est-ce qu’il y a dire qui puisse concerner les autres ? Déjà en « présentiel » partager n’est pas évident alors sur son PC, sa tablette ou son téléphone … Et pourtant quelle intimité, quelle proximité … une richesse qui nous permet de nous découvrir mutuellement pas à pas. Essayer l’écoute, se rendre compte que nos évidences ne sont pas universelles et que d’autres paroles émises par d’autres nous entraînent dans des dimensions auxquelles nous étions aveugles. Accueil et réserve, franchise et écoute, découverte des autres dans leur profondeur ….

Finalement ce ne fut ni impeccable, ni sans incidents, ni parfait mais très certainement interpellant, révélant, enrichissant. Martine a osé le saut dans cette expérience nouvelle et nous l’avons suivie, non sans scepticisme au début, à la manière du peuple hébreux derrière les deux frères Aaron et Moïse, dans ces détours de l’Exode. Quelle richesse redécouverte, remémorée ! Et pourtant nous n’avons qu’à peine effleuré ce texte fondamental de l’Exode.

Merci Martine ! Merci Jean ! Merci à ceux qui ont participé !
Cette expérience a tout pour devenir un outil au service de notre pèlerinage spirituel dans l’UPB.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.