La Divine Providence à 200 ans !

Les Sœurs de la Divine Providence de Créhen sont installées de longue date chez nous au Bourdon. Le rapprochement entre leur vocation et le culte de Notre-Dame de la Consolation semble presqu’une évidence. En plus de leur enseignement et de leur animation de l’école, les sœurs se sont impliquées dans la vie de notre communauté de Notre-Dame de la Consolation en fondant, entre autres, le Patro du Sacré-Cœur. Leur influence n’est d’ailleurs pas étrangère à la création de la très belle œuvre qu’est « A Ciel Ouvert ». Au bas de l’article une photo atteste de la présence de Denise lors d’une récollection à Créhen. Alors lorsque Sœur Ginette nous lance un appel à porter dans nos prières leur Chapitre Général du bicentenaire nous ne pouvons que le répercuter.

Merci à vous, nos sœurs de la Divine Providence.
Merci pour votre implication, merci pour votre humble et efficace discrétion.

Continuez ce que vous faites si bien depuis 200 ans !

CHAPITRE GENERAL DES SŒURS
DE LA DIVINE PROVIDENCE DE CREHEN

Un Chapitre est toujours un événement important pour une Congrégation. C’est le moment de relire les six années écoulées, de prévoir les six années à venir et d’élire la Supérieure générale et son Conseil.
Dans une Congrégation religieuse, il n’existe pas de « candidature » ou de « campagne ». Nous laissons une grande place à l’Esprit Saint, à la Parole de Dieu écoutée et priée chaque jour, aux appels de l’Eglise et du monde.
Toutes les communautés insérées en Belgique, en République Démocratique du Congo, au Gabon, en France et aux Pays-Bas ont déjà réfléchi et exprimé des propositions.

Vingt-quatre sœurs vont se retrouver à Créhen du 4 au 28 juillet, pour partager, réfléchir et discerner en vue de l’avenir. Cette assemblée internationale sera un temps très riche d’écoute, de meilleure connaissance mutuelle, de convivialité, de fraternité. Les semaines que nous sommes appelées à vivre favoriseront la communion dans la diversité des cultures, le partage du charisme reçu et transmis par le Père Guy Homery, notre Fondateur. Une expérience de Synodalité que nous vivons depuis toujours, comme l’Eglise nous y invite aujourd’hui.

Cette année, le Chapitre général sera imprégné par le rappel des 200 ans de fondation de notre Congrégation religieuse dont nous célébrerons le Jubilé.

Dès à présent, que chacun de vous soit remercié de participer par la prière à cet événement d’Eglise.

Photo prise à Créhen en 2014. Denise Houben, co-fondatrice de « A Ciel Ouvert » se trouve à droite derrière la chaise roulante. A gauche, également avec un foulard bleu pour la Belgique, on peut apercevoir Viviane Moermans et Bernadette Veulemans.

Filles de la divine providence
de Créhen
200 ans au service
des « plus petits ».

En 1821, alors qu’il est recteur de Créhen , en Bretagne, depuis 1818, le père Guy Homery entend lors d’une prière une voix qui lui affirme :

« Commence mon enfant,
la Providence
viendra à ton secours »

Il rassemble alors cinq jeunes femmes à Créhen le 20 octobre 1822 et jette les fondements d’une congrégation qui œuvrera à l’éducation de jeunes démunis et abandonnés et à l’assistance au malade. La congrégation est marquée par la spiritualité ignatienne (le cousin du père Guy Homery est longtemps provincial des Jésuites en France), mais aussi par l’exemple de saint Vincent de Paul.
La devise de la congrégation est

Cor amator pauperum
(un cœur aimant pour les pauvres).

Aujourd’hui, les sœurs se consacrent à l’Instruction des enfants, aux soins des malades et à des retraites spirituelles selon la spiritualité ignatienne qu’elles ont héritée de leur fondateur.

Print Friendly, PDF & Email